Les Vins Coups De Coeur

Edition du 09/04/2019
 

Vignerons en Provence

Famille SUMEIRE

Famille SUMEIRE - Vignerons en Provence


“Une année 2018 marquée par de la pluie, ce qui a permis de reconstituer les réserves hydriques et nous a donné une très jolie sortie de grappes, nous raconte Sophie Denante. Par contre cette humidité a favorisé le départ de maladie comme le mildiou et nous avons eu à subir une année agricole un peu difficile à gérer… Nous avons réussi à maintenir la pression et avons obtenu une récolte satisfaisante. Vins à la vente cette année, les blancs et rosés 2018. Au départ dans les vins, nous avions des acidités relativement faibles mais, après quelques mois en bouteilles, on se rend compte que les vins sont bien équilibrés, d’une jolie fraîcheur, avec de savoureux arômes d’abricot. Ce qui est important à souligner, c’est la climatologie exceptionnelle qu’il y a eu lors des vendanges, cela compte beaucoup pour la qualité des vins. Cela nous a permis de bien ajuster le ramassage en fonction de la maturité des raisins. A la dégustation, les vins sont bien équilibrés, bien typiques de leur terroir, avec un peu plus de fraîcheur pour ceux produits vers Sainte-Victoire, un peu plus de rondeur pour ceux issus des terroirs de Trets. Nous proposons, la Cuvée César à Sumeire du Château Coussin blanc et rosé 2018, pour le rouge, nous restons avec le millésime 2015, c’est une petite production, le prochain sera le 2017. Château l’Afrique rosé et blanc 2018, il n’y a plus de rouge. Château Coussin rosé et blanc 2018 pour le rouge nous sommes encore en 2016, le prochain sera le 2017. Le 2016 en rouge est un joli millésime, très fruité, le 2017 est très prometteur, nous venons d’ailleurs de le présenter au Concours Général Agricole de Paris et obtenu la médaille d’Or. Le marché est petit pour le Provence rouge, mais, au Château Coussin, nous avons un vrai terroir à rouge, c’est d’ailleurs confirmé avec cette médaille qui couronne notre vin. Nous ne faisons pas du tout l’élevage en bois, mais préférons la vinification en cuves Inox, nous privilégions la Syrah qui est le cépage majoritaire et qui s’exprime très bien sur nos terroirs, nous avons la chance d’avoir des nuits fraîches, voire glaciales, et des journées très chaudes et notamment à Sainte-Victoire. Ces amplitudes thermiques sont très favorables pour les vins rouges. Nous vendangeons uniquement en début d’après-midi, on cherche plutôt la chaleur de l’après midi alors que c’est l’inverse pour le rosé que nous vendangeons tôt le matin pour préserver la fraîcheur et les arômes. En 2018, les rosés et blancs sont très réussis mais nous devrions avoir un joli millésime de rouge également. Château Maupague rosé 2018 est disponible, pour le rouge, nous en vinifions de petites quantités, nous sommes toujours sur le 2015. Nous venons d’investir dans une tireuse pour la mise en bouteilles, c’est le dernier maillon de la chaîne. Cette tireuse est équipée de tous les derniers perfectionnements de manière à préserver au maximum notre rosé. Nos rosés sont connus pour avoir une belle aptitude au vieillissement donc, ce genre d’équipement est très important, afin, que la mise en bouteilles soit la plus précise possible.”

   

Vignerons en Provence

Famille Sumeire
Château Coussin - 1 048, chemin de Coussin
13530 Trets
Téléphone : 04 42 61 20 00

Email : sumeire@sumeire.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château PRADEAUX


Le château est entré dans la famille Portalis en 1752, et compte 25 ha dont 20 plantés en vigne. C’est Arlette Portalis, et sa mère Suzanne, qui viennent, pendant la guerre de 39-45, réhabiliter le domaine détruit par l’occupation. Aidées par le Baron Leroy, fondateur de l’INAO, elles vont se lancer dans l’aventure du Bandol et du mourvèdre. Cyrille est le seul descendant et Arlette lui a transmis, avec les terres, la passion du Bandol. Depuis 1985 il est le seul vinificateur du Château Pradeaux, le chantre du travail authentique de la terre, l’héritier de la passion du mourvèdre et de son élevage patient en foudres de chêne. À son tour, il transmet le virus du mourvèdre à ses fils Etienne et Edouard qui l'épaulent dans le secteur commercial et pour la culture. Selon Étienne Portalis, “l’année 2018 fut compliquée, un mois de Mai pluvieux, le mildiou tout le temps de la macération, une maturité difficile à obtenir, plus la grêle de Juin, tout cela a entrainé une perte de production (- 15%). Néanmoins, les vins restants ont beaucoup de matière. En vente : en rouge, Château Pradeaux 2014, Le Lys 2014, et le Bandol rosé 2018.” Superbe Bandol rouge 2013, aux notes de cuir et de mûre, un vin puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, d’une très jolie finale, comme cette autre Bandol rouge Le Lys de Château Pradeaux 2013, le Mourvèdre, fortement majoritaire, est associé au Cinsault ou au Grenache en fonction des millésimes, élevage en foudre de chêne sur environ 2 ans, vraiment remarquable, un vin dense, racé, au nez intense et complexe (mûre, cannelle, cuir), de couleur profonde, de bouche étoffée.

Cyrille Portalis
676, chemin des Pradeaux
83270 Saint-Cyr-sur-Mer
Téléphone :04 94 32 10 21
Email : contact@chateaupradeaux.com
Site personnel : www.chateau-pradeaux.com

Domaine Daniel REVERDY & Fils


Un vignoble de 9,3 ha, de la taille à la vendange, du pressurage à la mise en bouteille, on travaille ici la vigne et les vins dans la pure tradition et dans le respect du terroir. Les sols sont principalement des Terres blanches (argilo-calcaire), ce qui apporte au vin des arômes complexes et variés : floraux, fruités mêlés de nuances végétales. Pour Cyrille Reverdy, “les vendanges 2018 sont très réussies. Il n’y a pas eu d’eau à partir de Juin d’où super concentration et de beaux rendements. Les rouges avoisinent les 13,5°, ils sont aromatiques, riches en couleur, les blancs ont beaucoup de fraicheur, dans l’ensemble on retrouve des vins construits avec une belle acidité. Il n’a pas été nécessaire de toucher à l’équilibre, les vins l’étaient naturellement. Il met sur le marché cette année les Sancerre blancs 2017 en cuvée classique et la cuvée parcellaire le Clos de Chaudenay, la cuvée Anthéa 2016, les blancs et rosés 2018.” Le Sancerre blanc 2017, Sauvignon, vignes de 35 ans, élevage sur lies totales sur une durée de 6 mois en cuves Inox, médaille d’Or Concours Mondial du Sauvignon 2018, allie nervosité et gras, au nez envoûtant, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, bien marqué par son terroir. Goûtez aussi le Sancerre blanc Le Clos de Chaudenay 2016, Sauvignon, vignes 35 ans, sur des sols de terres blanches et argilo-calcaires, élevage sur lies totales sur une durée de 6 mois en cuves Inox, c’est un vin séduisant, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, marqué par des notes de fleurs blanches. Le Sancerre blanc cuvée Anthéa 2016, Sauvignon, vignes de 60 ans, un élevage sur lies totales sur une durée de 12 mois : 40% en fûts de chêne et 60 % en cuves Inox, cela donne un vin très équilibré, d’une belle harmonie, souple, aux arômes de reinette et de noisette, tout en distinction, complexe et rond. On se régale également avec le Sancerre rouge 2016, Pinot noir, avec des vignes de 50 ans, un élevage en cuves Inox durant 1 an, sur sol de caillottes, ébourgeonnage sévère, éclaircissage, tri de la vendange, il a eu une médaille d’Or Concours Général Agricole Paris 2018. Il sent bon son Pinot noir, d’un beau rouge profond, au nez complexe et fruité avec une dominante de griotte cuite, de belle structure. Rafraîchissant Sancerre rosé 2017, Pinot noir, vignes de 45 ans, élevage sur lies totales sur une durée de 6 mois en cuves Inox, légèrement épicée, avec ce nez de fleurs fraîches, alliant nervosité, suavité et belle complexité au palais, qui mérite une cuisine un peu relevée. Et pour finir, le Sancerre rouge cuvée P’tit Luce 2016, Pinot noir, vignes de 45 ans élevé pour 80% en fûts de chêne et 20 en cuves Inox durant 1 an, il a une médaille d’Argent au Concours des Ligers 2018, aux notes de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique.

Cyrille Reverdy
Chaudenay
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 33 29
Email : daniel-et-fils.reverdy@wanadoo.fr
Site personnel : www.daniel-reverdy-sancerre.com

Château LEOGNAN


Vignoble de 6 ha, sur sables et graves de l’ère tertiaire des Pyrénées, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlot, moyenne d’âge de la vigne 22 ans. “Durant le XIXe siècle, cette magnifique propriété très en vue fut largement courtisée par la bourgeoisie des arts et des lettres, François Mauriac en fait le lieu de passage, dans son roman “les chemins de la mer”. Une nouvelle division, début du 20e siècle, transforme la propriété telle que l'on peut la découvrir aujourd'hui. Le propriétaire de l'époque découvre une magnifique veine de graves sablonneuse proche de l'étang. Il décide de planter 6 ha sous la maîtrise de son ami propriétaire du grand cru classé voisin du Château Léognan. Enfin, au cours de l'année 2006 : Philippe et Chantal Miecaze découvrent le joyau que représente la propriété, elle correspond en tout point à leur recherche. Aussitôt ils se rendent acquéreurs et deviennent propriétaires de Château Léognan début 2007.” Voilà un remarquable Pessac-Léognan rouge 2016, au nez délicat, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique du millésime, de garde, bien entendu. Comme le 2015, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Savoureux 2014, avec des arômes de fruits rouges et de fumé, gras et charnu, aux tanins structurés et soyeux, de très bonne évolution, comme en atteste ce beau 2009, de bouche ample et parfumée, légèrement épicée, d’une très jolie finale avec ces notes de poivre et de petits fruits rouges surmûris. Leur Pessac blanc Le Blanc By 2017, persistant et racé, a un nez de pain grillé et de pêche, il est riche en arômes comme en charpente, un vin ample et gras, aux nuances de pomme mûre et de noix en finale.

Michel et Chantal Miecaze
88, chemin du Barp
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 14 96 et 06 19 89 23 68
Email : lmartin@chateauleognan.fr
Site personnel : www.visitechateaubordeaux.fr

CHARLES SCHLERET


Ingénieur dans l'âme et de tempérament méticuleux et d'avant-garde, Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l'excellent terroir de Turckeim, sa connaissance des techniques modernes. Vinificateur très expérimenté il privilégie de suite les équipements de pointe avec le souci Constant d'améliorer la qualité. Précurseur de la vinification moderne sous contrôle des températures, Charles Schléret sait préserver ainsi rapidement la fraîcheur aromatique intense de ses vins, c'est ce qui fera la renommée de ses cuvées. Ses efforts sont d'ailleurs régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux. Une reconnaissance méritée et confirmée par une fidèle clientèle qui profite également d'un excellent rapport qualité/prix de ses belles cuvées de prestige issues de vignes de plus de 35 ans, des vins bien typés marqués par leur terroir, des vins comme nous les aimons, un bel exemple de réussite qualitative due aux efforts incessants d'un vigneron passionné respectueux des belles traditions alsaciennes, figurant régulièrement aux palmarès des grands concours de vins en France et à l'étranger : grands prix d'excellence de l'Union Française des onologues. Médailles d'or aux sélections Mondiales de Montréal. Plusieurs vins primés au Concours Mondial de Bruxelles et aux Vinalies Internationales de Paris. Grand Prix d'honneur au Challenge International du Vin et des Arts, et de nombreuses médailles d'Or au concours Général de Paris.

Charles Schléret
1-3 route d'Ingersheim
68230 Turckheim
Téléphone :03 89 27 06 09
Email : charles.schleret@orange.fr
Site : schleretcharles


> Nos dégustations de la semaine

Château CORBIN MICHOTTE


Au sommet, tant ce cru associe élégance et typicité. 
?En 2018, nous dit Hubert Boidron, nous proposons le 2015, une année idéale, nous avons pu vendanger à la carte, on se promenait et on prenait son temps car le climat a été extrêmement clément, et, ainsi, on a pu laisser mûrir les raisins à leur rythme. Nous avons obtenu un très joli millésime, un vin très concentré, aux arômes de fruits bien préservés.
Le 2016 va sortir à l?automne, on peut l?apparenter au 2015.
Le travail à la vigne a été plus important car la nature a été très généreuse dans sa fertilité et il a fallu intervenir pour faire tomber suffisamment de grappes afin d?obtenir une concentration suffisante, c?était nécessaire pour pallier à la surabondance.
Le 2016 présente une très belle couleur et cela se verra uniquement dans les propriétés qui ont fait l?effort de faire des vendanges ?en vert? afin de privilégier la concentration, c?est le gage de la qualité. En 30 ans de carrière, je n?avais jamais vu une vendange aussi abondante? Le vin offre des arômes de fruits rouges et de fleurs blanches, j?ai fait attention à ne pas sur-extraire, pour ne pas avoir de vins trop durs. Très beau potentiel de garde de 10 à 15 ans, supérieur au 2015.
Nous accentuons le respect de l?environnement, nous continuons à ne pas utiliser de désherbants, nous avons éliminé tous les produits dangereux de synthèse en les remplaçant par des produits naturels qui sont essentiellement à base de cuivre et de soufre. Nous sommes passés à 100% du travail du sol et cela dans la totalité des vignobles Boidron, que ce soit à Corbin Michotte, à Calon ou à Cantelauze.?
Superbe Saint-Émilion GC 2015 Bio, un grand vin de couleur grenat, aux tanins très équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, un vin riche en couleur et en arômes, aux notes de fruits macérés en finale, de bouche savoureuse, de garde. Le 2014, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2013 est particulièrement harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l?humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique.
Beau 2012, avec ce nez de griotte surmûrie, un vin qui est complexe, aux tanins bien équilibrés, d?une richesse réelle et persistante, avec des notes de prune cuite, finement poivré, idéal avec des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin. Formidable GCC 2009, un grand vin marqué par l?élégance, très typé, au nez d?humus et d?épices, associant richesse et finesse en bouche, coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois, qui commence à se goûter remarquablement actuellement, à prévoir, par exemple, sur un carré d'agneau persillade ou des magrets de canard aux cèpes. Le 2008 est très typé, très spécifique de ce grand millésime classique bordelais, de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux, avec cette bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le 2007 est de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d?épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l?élégance s?exprime à plein, vraiment remarquable aujourd?hui.
Vous allez aimer aussi leur Montagne-Saint-Emilion Château Calon 2012, sol argilo-calcaire sur calcaire à astéries, un vin au sommet de son appellation, très typé, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, qui a des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample. Et ce Pomerol Château Cantelauze 2012, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des senteurs persistantes de fumé, d?humus et de cerise noire, de bouche ample, de garde.

Famille Boidron

33330 Saint Emilion
Tél. : 05 57 51 64 88
Email : vignoblesjnboidron@wanadoo.fr
www.boidron.info


Château TOUR de GRENET


Ce Lussac-Saint-Émilion 2016, de couleur rubis, riche et structuré, au nez légè̀rement épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, très équilibré́, riche et charnu, est de garde, et s?apprécie sur un rôti de bœuf aux pruneaux farcis ou un foie d'agneau au miel et gros oignons.

Jean-Baptiste et Vincent Brunot
Château Piganeau 1, Jean-Melin
33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 55 09 99
Fax : 05 57 55 09 95
Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
www.vignobles-brunot.fr


Château PETIT BOCQ


Un vignoble de 19 ha, sur un terroir de composition graveleuse et argilo-graveleuse à 90 %, le reste des sols étant sablonneux (âge moyen du vignoble plus de 30 ans, 50 % Merlot noir, 48% Cabernet-Sauvignon et 2% Petit Verdot).
Nous avons goûté le Saint-Estèphe 2016, gras, parfumé, il est bien classique, corsé, au nez de petits fruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente. Savoureux 2015, de couleur intense, de bouche étoffée, aux notes de mûre, d?humus et de cuir, tout en nuances d'arômes, tout en couleur, ferme, de bouche puissante.

Propriétaire : Famille Lagneaux Régisseur : Philippe Motte
3, rue de la Croix-de-Pez
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 35 69 et 06 80 70 96 32
Email : petitbocq@hotmail.com
www.chateau-petit-bocq.com



> Les précédentes éditions

Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017

 



Château DAVID


Domaine l'ABBE DINE


Château des MOINES


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Domaine MAESTRACCI


Château MIRE-L'ÉTANG


André DILIGENT et Fils


Domaine de CARTUJAC


Domaine BRISSON


THÉVENET-DELOUVIN


Pierre FRICK et Fils


Eric TAILLET


Domaine de TORRACCIA


Château CROQUE MICHOTTE


Château de COUDOT


Domaine HAEGI


Château LE DESTRIER


Château La MARZELLE


Château LAFON


Domaine Antonin GUYON


Château BRAN de COMPOSTELLE


HUBER et BLÉGER


ROYER Père et Fils


Château CHENE-VIEUX


Château VOSELLE


Château MAZEYRES


Domaine de ROCHEVILLE


Domaine BARON de L'ECLUSE


DUCLOT


Michel LITTIÈRE


Château BARRÉJAT


Domaine de la POULETTE



DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU TOULOUZE


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE GUIZARD


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


SCEA CHATEAU DAVID



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales