Les Vins Coups De Coeur

Edition du 22/09/2015
 

La naturalité est respectée par l’agriculture biologique conduite sur le domaine.

CHATEAU GRAND FRANÇAIS

Château GRAND FRANÇAIS

www.grand-francais.com


Outre la situation dominant la Vallée de l’Isle avec un sol sablo-limoneux sur grave rouge, le savoir des hommes au fil du temps a privilégié un choix de cépages avec une forte proportion de cabernets francs, qui s’affirme pour apporter la complexité aromatique et l’élégance. La récolte manuelle permet une sélection des grappes qui une fois éraflées donnent des baies de grande intégrité. Les vins, suivis par les conseils de plusieurs œnologues, sont élaborés par le Maître de Chai qui finalise sa personnalité au travers de la pluralité. Une macération à froid d’une semaine environ apporte les arômes avant la fermentation alcoolique. La vinification est faite par cépage séparé et par parcelle. Un assemblage finalise la sélection de la cuvée Héritage et la cuvée Château Grand Français destinée à être entonnée. La cuvée Héritage est élevée en cuves inox de grande qualité tandis que la cuvée Château Grand Français est élevée en barriques. Les barriques en chêne français sont à grains fins et proviennent de 5 tonneliers différents pour apporter une complexité au vin. A chaque millésime, 30% de barriques neuves sont intégrées. Et le temps, la surveillance du Maître de Chai, développent l’esprit de Grand Français. Le savoir du passé, la technologie du présent, travaillent pour sa traversée dans le temps qui peut se poursuivre longtemps.” Quelques données techniques : superficie des vignes : 7,8 Ha. Age moyen du vignoble : 40 ans. Densité : 5.500 pieds / Ha. Cépages : Merlot 45%, Cabernet-Sauvignon 30%, Cabernet Franc 25%. Production : 27.000 à 33.000 bouteilles numérotées.

   

La naturalité est respectée par l’agriculture biologique conduite sur le domaine.

Dominique Vacher
8, Boissier
33230 Les Églisottes
Téléphone : 06 15 91 47 95
Télécopie : 05 57 69 50 23
Email : contact@grand-francais.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(HAUT-BRION (PL) (b))
(LA MISSION HAUT-BRION (PL))
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
GRANDMAISON (PL)
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
GRAND BOS
HAUT-LAGRANGE (PL)
OLIVIER (PL) (b)
RAHOUL
ROSE SARRON (b)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
BOUSCAUT (PL)
CARBONNIEUX
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
LUCHEY-HALDE (PL)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(HAUT-BAILLY (PL))
MAGENCE
PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
EYRAN (PL)
HAUT-CALENS
HAUT-MARAY
LAFARGUE (PL)
ROUGEMONT
VIMONT (b)
CHERET-PITRES*
ROUILLAC (PL)*
SAINT-AGRÈVES
CALLAC
ESPIOT
HAUT-PLANTADE (PL)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)*)
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
BRONDELLE (b)
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
FOUGÈRES (b)
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT (b)
CASTRES
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
BICHON-CASSIGNOLS
CAILLOUX DE VALGUY
(SEGUIN (PL))



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA PERRUCADE)
REYS
BEL AIR (Grave de Vayres)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(HAUT-REYS)
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Château d'EMERINGES


Un domaine dans la famille depuis 50 ans. Le vignoble se trouve sur des coteaux d'exposition optimale (sud-est), avec une altitude moyenne de 350 m sur des terrains principalement sableux d'origine granitique. “Nous utilisons la lutte raisonnée, précise Pierre David, les traitements contre les maladies et ravageurs ne sont effectués que si nécessaire et après observation dans les vignes. Nous disposons de beaucoup de vieilles vignes. Ceci, ajouté à nos méthodes culturales (choix des plants, taille, fumure....) nous permet une bonne maîtrise agronomique du rendement. Nos raisins sont ensuite vinifiés dans des installations modernes qui permettent un contrôle de la température de fermentation et respectent la vinification beaujolaise traditionnelle. “Le 2013 est bien réussi, précise Pierre David, concentré, structuré, et le 2014 a les mêmes atouts, en plus fruité, d'un bel équilibre.” Remarquable Juliénas Vieilles Vignes 2011, au nez puissant de framboise cuite et de sous-bois, un beau vin équilibré, d’une belle persistance d’arômes, riche au nez comme en bouche, d’excellente garde. Le Beaujolais-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Beaujolais-Villages Vieilles Vignes 2012, aux notes de griotte, mêle souplesse et intensité aromatique, un vin harmonieux et très équilibré, de bouche charnue et parfumée, à prévoir sur un paté de foies de volaille en terrine. Joli Beaujolais rosé, d’une couleur très délicate, frais et gras à la fois, avec une belle robe rose pivoine et des arômes fins de rose et de fruits jaunes. Séduisant Beaujolais blanc Vieilles Vignes, riche en bouquet, aux notes de fruits secs et de petites fleurs. Un gîte de caractère est situé à l'étage, dans une aile du Château datant du XIXe siècle.

Pierre David

69840 Émeringes
Téléphone :04 74 04 44 52
Télécopie :04 74 04 44 52
Email : chateau-emeringes@orange.fr
Site personnel : www.chateau-emeringes.fr

Domaine des GÉLÉRIES


La propriété a été reprise par le neveu de Jean-Marie Rouzier. Exploitation de 30 ha répartis sur plus de 45 parcelles. Ces parcelles appartiennent depuis plusieurs générations aux familles Meslet, Thouet et Rouzier. “Mon métier proche de la nature et de mes terroirs ligériens, explique Germain Meslet, a orienté mon choix dans une protection du vignoble de manière modérée et raisonnée. L’environnement dans lequel nous vivons au quotidien, est guidé par la volonté d’accéder à une excellente maturité des raisins. C’est en effet cette maturité complète qui offre aux vins toute leur richesse, leur complexité mariant élégance et finesse.” Beau Bourgueil Sablons 2012, au nez d'humus et d'épices, associant richesse et finesse en bouche, un vin coloré et charnu que l’on ouvre sur un Coulommiers ou des pigeonneaux aux champignons. Le 2011, équilibré, complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices. Le 2010, au nez de cassis mûr, charnu, de robe pourpre soutenu, rond et intense au palais, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche typée.  Le Saint-Nicolas de Bourgueil Tradition, avec des tanins soyeux, au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), un vin de bouche très équilibrée. Goûtez le Chinon rouge Vieilles Vignes 2011, intense, de bouche puissante où se retrouvent les fruits noirs, chaleureux, riche en couleur comme en matière, et ce joli Chinon blanc 2013, au nez de fruits secs, de bouche souple et vive à la fois, tout en nuances, bien marqué par son cépage Chenin.

Germain Meslet
Rue des Géléries
37140 Bourgueil
Téléphone :02 47 97 74 83 et 02 47 97 72 83
Télécopie :02 47 97 48 73
Email : domainedesgeleries@orange.fr
Site personnel : www.domainedesgeleries.com

Domaine JAFFELIN Père et Fils


Ce vignoble familial existe depuis plusieurs générations. Monique et Roger Jaffelin s’installèrent en 1950 et agrandirent le vignoble en rachetant des parcelles sur les communes de Chorey-lès-Beaune, Beaune et Pernand-Vergelesses. Aujourd’hui, Roger Jaffelin profite d’une retraite bien méritée, l’exploitation étant reprise par ses 2 fils, Yves et Pierre, qui perpétuent la tradition de ce vignoble de 10 ha et élèvent leurs vins très soigneusement (cuvaison 12 à 16 jours, élevage en fûts de chêne, dont 1/3 de neufs, de 12 à 16 mois selon les millésimes…). Le Corton-Charlemagne Grand Cru 2007, aux senteurs de fumé et d’aubépine, très classique, suave, est un vin de jolie teinte, intense, très charmeur au nez comme en bouche, qui poursuit une fort belle évolution, une valeur sûre. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Creux de La Net rouge 2010, d’une belle expression aromatique, avec une attaque soyeuse, dégage une bouche riche et charnue, aux notes de cassis, de sous-bois et de réglisse. Excellent 2009, avec ces connotations de prune et d’humus, un vin classique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Dans la lignée, le Pernand-Vergelesses les Fichots 2010, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de sous-bois, est un vin qui commence à se fondre. Le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2008, complet, associant finesse et charpente, est coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille). Le Savigny-les-Beaune 2009, de jolie robe grenat soutenu, dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux. Excellent Pernand-Vergelesses Blanc 2009, de bouche particulièrement élégante, intense et fine avec ses senteurs d’orange et de noisette, d’une longue finale.

Roger, Yves et Pierre Jaffelin
Chemin des Vignes Blanches
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 52 43 et 03 80 26 14 08
Télécopie :03 80 26 10 39

SCEA CHATEAU CAILLIVET


Le château Caillivet est situé à Mazères (Gironde), au sein de l'appellation Graves. Le vignoble entoure une bâtisse en pierres bordelaises âgée de 200 ans, au sommet d'une colline dominant la vallée de la Garonne. En 1997, la passion du vin a conduit Philippe Carrillo et son fils Antoine à créer sur les terres familiales, alors en friche, le vignoble du Château Caillivet. L'origine du nom du château provient du lieu-dit. La vigne mettant plusieurs années à produire, 4 ans après la plantation, les premières vendanges ont donné naissance au millésime 2001. En 2004, Antoine devient exploitant. C’est lui qui gère depuis lors tout le processus de la vigne au vin, et a reçu de nombreuses nominations dans les guides des vins pour la qualité de ses productions. Le château a été racheté en 2013 par Olivier Bourreau, un industriel de la région centre, passionné de vins des Graves, qui continue l'aventure et accompagne le développement du Château Caillivet avec Antoine Carrillo, dans le but de poursuivre le même objectif que par le passé et continuer à garantir une qualité remarquable aux cuvées du Château Caillivet. Aujourd'hui, c'est Célia Carrillo, qui s'occupe de la commercialisation des vins du domaine. Le vignoble fait l'objet d'un suivi permanent, pour obtenir un raisin de la meilleure qualité possible. C'est aussi pourquoi le travail manuel est toujours privilégié, afin de respecter l'objectif qualitatif. Nous élaborons nos vins en recherchant le meilleur équilibre (alcool, acidité, fruit, tanins), dans le respect du terroir. Les vins du Château Caillivet ont une trame reconnaissable et une qualité constante, bien que l’effet millésime nous laisse une part de surprise chaque année.


Lieu-dit Caillivet
33210 Mazères
Téléphone :+33(0)5 56 76 23 19
Email : chateaucaillivet@vinsdusiecle.com
Site : chateaucaillivet
Site personnel : www.chateaucaillivet.fr


> Nos dégustations de la semaine

MOUSSE-GALOTEAU et Fils


Des vignerons depuis quelque 200 ans. En 1958, Jean Moussé commercialise les premières bouteilles de son Champagne sous le nom de Champagne J. Moussé Galoteau. Durant de nombreuses années, Jean Moussé achète des vignes à Binson Orquigny et dans les communes limitrophes. En 1975, Jean-Luc Moussé entre dans l'exploitation de ses parents. Il agrandi les caves, modernise la cuverie et le site de production. En 1978 la marque Champagne Moussé Galoteau et Fils est créée.
Plusieurs séduisantes cuvées dégustées comme ce Champagne Réserve, de mousse riche et très fine, aux nuances de miel, au nez de petits fruits (pêche), bien ferme et suave en bouche, à la texture fine et soyeuse, un vin tout en distinction. Le brut Prestige est un Champagne où dominent les fruits secs, de robe dorée, très savoureux, harmonieux, avec cette nervosité très équilibrée et caractéristique, rond et fin, de bouche mûre et crémeuse. 
Belle cuvée Les Vinages, d’une grande finesse, puissant au nez, de bouche florale, associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale, à prévoir sur une tarte au crottin de Chavignol ou des huîtres gratinées au Champagne.
Jean luc Moussé

Domaine BERTHAUT


Exploitation familiale (6e génération) de 13 ha. Les vignes sont cultivées dans le souci du respect du terroir, peu d’engrais et le minimum de traitements phytosanitaires afin de respecter l’environnement. Les vins sont élevés en fûts de chêne 18 à 24 mois selon les appellations et les millésimes, dont 20% en fûts neufs.
Coup de cœur pour ce Fixin Les Crais 2012, encore très jeune, bien coloré, un vin corsé et gras, aux tanins puissants, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices, de robe soutenue, ample. Le Fixin Premier Cru Les Arvelets 2013, au nez marqué par des arômes de mûre et de groseille, ample, très persistant, très fin, avec des tanins souples et puissants à la fois. Le 2012, d’une robe d’un rouge rubis intense, est de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins soyeux. Le Fixin En Combe Roy 2013, de couleur profonde, aux notes subtiles de framboise, de pruneau et de cannelle, est un vin dense et harmonieux.
Le Gevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2013, issu d'un petit Clos situé juste en dessous des Premiers Crus, coloré, de bouche puissante, aux tanins amples, avec ces senteurs de petits fruits mûrs (prune, fraise des bois), d’une finale légèrement épicée, est un vin qui demande un peu de temps pour se fondre. Beau 2012, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, est d’une belle complexité, aux tanins gras, des notes fondues en finale.
On continue avec ce Vosne Romanée 2013, aux tanins bien présents, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse, ample en bouche, de très bonne garde, parfait sur magret de canard au poivre vert ou un bœuf miroton, le Hautes Côtes de Nuits 2013, d’un joli rouge soutenu, aux notes de réglisse et de griotte, et le Fixin 2013, de bouche puissante, subtil, bien classique de son appellation, de robe intense, au nez dominé par les fruits mûrs.
Vincent et Denis Berthaut
9 et 18, rue Noisot
21220 Fixin
Tél. : 03 80 52 45 48
Fax : 03 80 51 31 05
Email : denis.berthaut@wanadoo.fr
www.domaine-berthaut.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire. L’encépagement est marqué par de vieux Cabernets francs (Bouchets) de plus de 50 ans, 25%, et les Merlots noirs dont les âges s’étalent de 30 à 60 ans. La situation de ce vignoble accidenté donne des vins riches, puissants et aromatiques. La technique est apportée avec précision : effeuillage ponctuel, raisins triés avant et après égrappage, sélection des jus, mis en cuve sans foulage. La fermentation et la macération sont étalées sur un mois, la régulation des températures et les dégustations sont les outils utilisés pour l’obtention des cuvées. Après fermentation malolactique, les vins sont décantés et mis en barriques. Le tiers des fûts est renouvelé chaque année. L’élevage en bois s’échelonne sur 10-12 mois selon les millésimes. Les assemblages définitifs s’effectuent en cuve Inox avant la mise en bouteilles.
“Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l’élevage est tout un art. Je déguste chacune séparément, ainsi je sais quel est le lot qui s’y épanouira le mieux. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité.
On a pris du plaisir à travailler ce 2014, poursuit Yannick le Menn, septembre et octobre ont été extraordinaires, avec des températures très chaudes, il y a même des raisins qui avaient des coups de soleil ! Et du coup, malgré certaines craintes, on s’est finalement retrouvé avec un potentiel très intéressant. Nous avons obtenu une récolte très homogène, des raisins mûrs. J’ai aussi effectué des saignées pour obtenir encore plus de concentration, des macérations à chaud car j’ai l’intention de faire des cuvées spéciales. Un vin très travaillé sur le fruit, cela permet d’enrichir notre gamme en proposant une autre cuvée, un vin exceptionnel par notre travail sur le raisin accommodé d’un élevage en bois approprié. Nous avons donc élaboré cette cuvée avec notre fils aîné Nicolas qui est œnologue et qui travaille pour le groupe LWMH.
Le 2014 méritait un tel traitement, c’est un vin très prometteur, sur le fruit, très charnu. Nous avons mis nos vins dans des fûts très peu chauffés afin qu’ils prennent plus de sucrosité que de notes toastées.
Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin, l’un a terminé ses études d’œnologie et travaille sur une thèse en Champagne chez Veuve Clicquot, et le second est à l’Inseec Bordeaux après un BTS production viticole. C’est très encourageant et stimulant de travailler avec des jeunes. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d’azote, par exemple.”
Vous aimerez comme moi ce Puisseguin-Saint-Émilion 2012, charnu, très savoureux, aux notes de groseille et d’humus caractéristiques, qui mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012, précise Yannick Le Menn, c’est “le miraculé”: il fallait être bon vigneron, et heureusement que la fin de l’été et l’automne ont été très beaux. Les vins sont riches, concentrés, nous avons fait des macérations à chaud pour obtenir de beaux tanins qui se fondent bien actuellement. Le vin évolue lentement, on revient au rythme traditionnel bordelais, ce qui est très prometteur. Le 2011 développe des notes épicées, au nez complexe où dominent les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, bien représentatif de ce très joli millésime. Remarquable 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin charnu comme on les aime, de garde. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux années autour de lui ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.”
Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution. Beau 2005, où s’entremêlent harmonieusement les épices et le cassis, un vin où la souplesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de cuir et de fruits légèrement confits en finale, aux tanins riches, charpenté, qui poursuit sa belle évolution. Le 2004 est très classique, coloré et corsé, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de groseille, d’humus et d’épices.
Goûtez leur excellent Second Vin, la cuvée Moulin Saint-Clair 2013, généreux, bien coloré, fin et corsé à la fois, finement épicé, un vin tout en bouche comme le Côtes de Bordeaux Château Vieux Vigneau 2012, Harmonieux, aux notes fruitées (cassis, framboise cuite), bien savoureux, parfait sur les grillades au sarments
Yannick et Andrea Le Menn

> Les précédentes éditions

Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012

 



Domaine CHAMPAGNON


Château VALENTIN


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Domaine de L'R


Cru LAMOUROUX


Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU


Domaine La MEREUILLE


Denis FORTIN


COULY-DUTHEIL


Domaine de POUYPARDIN


THÉVENET-DELOUVIN


Château NOZIÈRES


Château LAFON


Château DESMIRAIL


AUVIGUE


Badie, L'Intendant...


Domaine Bernard PETIT & Fille


Rémy MASSIN et Fils


Château DARIUS


Alain BOSSON


Domaine des GÉLÉRIES


Château BOSSUET



DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CEDRIC CHIGNARD


CHATEAU DAVID


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHARLES SCHLERET


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DU CHALET POUILLY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales