Les Vins Coups De Coeur

Edition du 25/01/2022
 

Château du Grand Bos

Référence

Château du GRAND BOS


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771, et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand Bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2009 : reflets rubis profond, nez capiteux à nuances réglisse/caramel, bouche puissant et charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe somptueuse, osmose entre les fruits et les tanins fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé, l’attaque ronde et puissante, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Rouge 2012 : robe grenat, nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de vanille et d’épices, attaque gourmande, franche, arômes toastés et vanillés, tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2016 : robe brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs et d’agrumes, nuances exotiques, une attaque fraîche et délicat en bouche. Évolution grasse, acidulée, bon équilibre avec une finale légèrement minérale.

   

Château du Grand Bos

André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone : 06 75 20 59 39

Email : chateaugrandbos@gmail.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine La CROIX CHAPTAL


Un domaine de 20 ha de vignes, où les galets roulés et gravelles dominent sur un sol argilo-calcaire pauvre et profond, naturellement bien drainé sur les croupes et les soubergues ventées par le Mistral et la Tramontane. La philosophie : “Etre bio responsable en évitant toute forme d’intégrisme idéologique : par exemple, nous avons créé, dès 2000, avec d’autres collègues vignerons des Terrasses du Larzac, un groupe lutte raisonnée qui fonctionne toujours aujourd’hui. Respecter le terroir pour en extraire le meilleur : enherbement naturel maîtrisé, limiter les entrants au maximum de manière à laisser vivre le sol (lombrics, bactéries...) et retrouver la bio diversité. Trouver le meilleur équilibre entre respect du sol, de l’air, du dégagement CO2 et l’Homme. Chercher le plaisir de l’authenticité, laisser le temps au temps... (laisser faire l’œuvre du temps sans le contraindre, sans l’accélérer).” Beau Terrasses du Larzac Le Secret de Gellone 2016, issu des quatre cépages principaux de cette appellation des Terrasses du Larzac (Carignan, Grenache, Mourvèdre et Syrah), corsé et rond, intense au nez comme en bouche avec des nuances de cerise noire, de structure à la fois riche et ronde, vraiment très réussi. Le Coteaux du Languedoc Les Terrasses 2017, de belle couleur grenat, encore jeune, a un nez de sous-bois et de griotte, mêlant finesse et charpente, un vin solide et bien typé, de jolie robe intense. Joli Clairette du Languedoc Clairette Blanche 2018, il est un vin très bien vinifié, avec ce nez de fougère et d’acacia, d’une fraîcheur persistante au nez comme en bouche. Et le Vin de France rouge La Croix Chaptal 2016, qui est classique, de robe profonde, parfumé (fruits frais, humus...), finement épicé au palais. Goûtez le Languedoc cuvée Charles 2016, à parts égales de Carignan, Grenache et Syrah, c’est un vin avec de la matière et des tanins, aux senteurs de fruits rouges et de sous-bois, une réussite.

Charles-Walter Pacaud - Hameau de Cambous
(Adresse postale : 8, avenue du Languedoc 34920 Le Crès)
34725 Saint-André-de-Sangonis
Téléphone :04 67 16 09 36 et 06 82 16 77 82
Email : lacroixchaptal@wanadoo.fr
Site personnel : www.lacroixchaptal.com

Clos de L'HERME


Petit Domaine de moins de 2 ha, situé au piémont du Larzac sur un terroir d’altitude argilo-calcaire, agriculture en Biodynamie. “Au domaine le Clos de L'Herme : peu de souffre, un peu de cuivre, préparations à base d'orties locales, préparations biodynamiques, apports en composts, enherbement sauvage, levures locales, les vendanges sont manuelles..., en un mot tout est naturel et artisanal.” Thierry Montel a fait le choix par conviction de produire des vins en gardant intacte la nature... à “sa façon artisane”. “J'essaie de déguster comme un mélomane écoute... en appréciant l’interprétation. Il me semble que le vigneron est tenu de faire un choix initial : conventionnel ou organique. Cette lecture des choses peut dans les deux cas créer un vin de qualité chacun à sa manière. Mais l'interprétation du vigneron qui a fait son choix se transmet à la dégustation. J'essaie de retrouver une façon ancienne de cultiver. Avec une approche globale des éléments. Le retour vers l’emploi, autant que possible, des matériaux qui nous entourent pour soigner. ll me semble que nous nous sommes réellement éloignés de la nature ! Peut-être trop... J'ai trouvé dans la Biodynamie appliquée certaines réponses.” C’est bien et il peut être satisfait de ce Vin de France rouge Clô de l’Herme 2014 Vin Bio, cépages Grenache, Syrah et Merlot, de robe pourpre, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau, c’est un vin charpenté. Tout comme le 2013, d'une robe rouge foncé limpide, qui a un nez de griotte avec des arômes de cassis, une bouche fraîche, aux tanins denses. Son Vin de France rouge Clô de l’Herme 2015 Vin Bio, cépages Grenache, Merlot et Cabernet franc, qui possède un nez très expressif de fruits bien mûrs (cerise, pruneau), un vin puissant, bien équilibré.

Thierry Montel
7, rue du Presbytère
34790 Grabels
Téléphone :06 81 17 03 97
Email : thierrymontel@free.fr

Clos BELLEFOND


Un domaine familial de 9 ha, fondé en 1889, où les vinifications se font en cuves de chêne, ouvertes pendant une dizaine de jours. Les vins sont élevés en fûts 18 mois environ. Les propriétaires ont fait l’acquisition d’un magnifique château où l’on retrouve également les vins à la vente : Château de La Ferté Fresnel - 2, rue de l’Aigle - 61550 Le Ferté en Ouche- Tél. 02 33 34 38 70 - www.chateaudelafertefresnel.com. Au château, on propose des visites guidées et théâtralisées, visites pour enfants, ballade en petit train au coeur du parc, soirées œnologie et gastronomie, mariages, réceptions, salon de thé, bar à vin et boutique. Superbe Santenay Clos Bellefond 2013, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de myrtille et d'épices au palais, un vin de garde comme en atteste ce 2009, superbe, chaleureux, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, de bouche puissante et fondue à la fois, parfait aujourd’hui sur un civet de canard en velours ou un lièvre à la broche. Très beau Volnay-Santenots Premier Cru rouge 2014, aux tanins mûrs, aux arômes de fruits rouges et de sous-bois, d’une jolie charpente en bouche. Le Pommard Premier Cru La Platière 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus, de cuir et de fruits surmûris. Actuellement, le 2010 est formidable, de couleur intense, charnu, au nez dominé par les petits fruits cuits (cassis, prune), velouté, de bouche bien corsée, d’une structure soutenue.  Leur Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2013, avec ces arômes intenses (groseille, mûre) et cette pointe d’épices, aux tanins savoureux, mêle gras et intensité, un vin bien typé, tout en nuances au palais, comme ce Santenay Premier Cru La Comme 2014, très équilibré, mêlant charpente et souplesse, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges et de réglisse, de robe grenat profond, avec cette saveur onctueuse au palais.

Laurence et Bernard Chapelle
Domaine Louis Nié - 2, route de Chassagne
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/closbellefond
Site personnel : www.closbellefond.com

DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. Certification Biodynamie Demeter depuis 2016. “Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.” Un vrai coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur rouge 2017, subtil et souple, de bouche persistante aux nuances de fumé caractéristiques, tout en bouche, aux tanins équilibrés, encore un peu jeune mais très prometteur. Le 2016 est bien charnu comme il se doit, au nez riche dominé par les petits fruits noirs mûrs, tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux, d’excellente évolution. Le 2015, qui poursuit son évolution, est un vin coloré, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs et une touche de cannelle, avec des tanins souples et très équilibrés. Le 2014, est riche en couleur comme en arômes, aux connotations de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, un vin charpenté et savoureux, au boisé harmonieux. Le 2012 est savoureux, de très bonne base tannique, gras, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par le cassis mûr et le fumé, un vin ample à déboucher actuellement sur un chou farci ou des filets de dinde sauce piquante. Le 2011 est charpenté mais très élégant, de robe intense, aux nuances de vanille et de cassis, il est bien corsé, concentré au nez comme en bouche, très équilibré. Et enfin le 2010, charnu, épicé, aux tanins concentrés, tout en bouche, avec des nuances de mûre et de fumé, qui est de très bonne évolution. Il y a aussi ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée Lise 2012, élevage en barriques, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes d’épices (cannelle) et de griotte, aux tanins équilibrés, et ce Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011, riche mais fin, très parfumé, au nez où dominent la prune et le musc, harmonieux, idéal avec des grillades au barbecue.


49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château des COCCINELLES


Château VIEUX GABAREY


Vignoble de 17,5 ha aujourd?hui, quand Serge Saint Martin a commencé en 1982 avec seulement 30 ares de vignes, achetées à son retour du service militaire. Il travaille avec son fils Maxime Saint Martin, propriétaire du Château Graves de Pez.
Franchement, ce Haut-Médoc Cru Artisan 2016, 50% Merlot noir, 42% Cabernet-Sauvignon, 5% Petits Verdots et 30% Cabernet franc, élevage 12 mois en barriques, est remarquable, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, qui poursuit son évolution (10,20€).

Serge Saint-Martin
7 bis, chemin de Saint-Saurin
33460 Lamarque
Tél. : 05 56 58 97 72 et 06 08 32 00 23
Email : serge.saintmartin@orange.fr
www.vieux-gabarey.com
 


Domaine de la CHARBONNIERE



> Les précédentes éditions

Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020

 



Paul BARA


Château DESMIRAIL


POINSOT Frères


Château du MOULIN VIEUX


De VENOGE


Domaine de TORRACCIA


Château de VALOIS


Xavier LECONTE


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Domaine MAESTRACCI


Domaine de L'OLIVETTE


Domaine Le CAPITAINE


GOSSET


Château Les GRAVES


Château LAFLEUR du ROY


Domaine Nathalie et David DRUSSÉ


Michel MORILLEAU


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Château LAFARGUE


Domaine de SAJE


DRAPPIER


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


De SOUSA et Fils


Maurice VESSELLE


Domaine de la PALEINE


Domaine André MATHIEU



DOMAINE PIERRE GELIN


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


SCEA CHATEAU DAVID


HENRY NATTER


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU LA GALIANE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales